Accueil du site > Bruicolages > Autres bricolages > Un microphone stéréo à electret

Un microphone stéréo à electret

Le 17 Palotin 134 - St Macrotatoure, caudataire , par EricW

Pour pouvoir enregistrer vite fait bien fait une répet, un bœuf, ... les petits enregistreurs portables sont bien pratiques. Sauf que généralement, le micro livré avec est vraiement très mauvais. Généralement, ces enregistreurs fornissent une tension d’alimentation pour un micro (dans les 5V, parfois moins). Du coup la solution des capsules electret est tentante.

Electret ? c’est pas un peu beurk ça ?

C’est ce que je croyais. D’une part je pensais que ce genre de capsule avait une bande passante très limitée, et qu’en plus les electrets étaient toujours omnidirectionnels, ce qui n’est pas super gégène pour faire de l’enregistrement stéréo, sauf à utiliser une configuration dite A-B ou les micros doivent êtres assez éloignés l’un de l’autre : un peu contraignant pour un truc transportable.

En fait j’avais vraiement tout faux. Et d’une il existe des capsules electret avec une bonne bande passante (de 50 à 15000Hz environ pour celle que j’ai choisie), un bon rapport signal/bruit (>66db pour le modèle retenu), et mieux, il existe des capsules cardioides (unidirectionnelles).

En plus le prix n’est pas énorme (dans les 3 ou 4€). à partir de là restait à choisir le type de micro à construire, sachant que ce que je visais, c’était un micro portable, donc pas trop gros.

Prise de son stéréo, comment ça marche ?

Pour faire de la prise de son stéréo directe (c’est à dire sans capter séparément les différents instruments puis travailler le tout sur un logiciel de mixage), on utilise généralement un couple de micros (parfois 3), qu’on peut placer suivant différentes configurations.

Les configurations les plus fréquentes sont :

  • Le couple AB
  • Le couple XY
  • Le couple ORTF
  • Le microphone MS
  • La tête artificielle

Je ne vais pas rentrer dans les détails de chacune de ces configurations. Je me contenterai d’un bref descriptif. Pour ceux qui veulent des détails, je vous conseille Cet excellent article de Pierre Voyard.

Le couple AB utilise deux micros omnidirectionnels ou cardioïdes, parrallèles et séparés d’au moins 40cm, juqu’à plusieurs mètres. Donc pour l’application visée, ce n’est pas vraiment l’idéal.

Le couple XY utilise deux capsules cardioïdes (unidirectionnelles) ouvertes selon un angle de 90° et superposées pour que le centre des membranes coïncide. Par rapport à l’objectif de compacité du micro, c’est vraiment l’idéal. En revanche, la spatialisation rendue par ce type de micro est peu marquée. Le placement latéral (localisation) des sources est enrevanche très bon.

Le couple ORTF utilise deux capsules cardioïdes, éloignées de 17cm (parfois moins) et ouvertes suivant un angle de 110° (cette valeur est modulable). Le micro est donc un tout petit peu plus gros qu’un XY, mais reste de taille raisonnable. De plus, la spatialisation est donnée comme étant bien meilleure qu’avec un couple XY. La localisation est bonne.

Je passe sur le microphone MS et la tête artificielle qui sortent complètement du cadre de ce qu’on veut faire ici.

Au final, j’ai donc décidé de partir pour un couple ORTF.

Matériel

Minime, vraiment ! Surtout si on fait un max de récupération.
- deux capsules electret cardioïdes de 14mm de diamètre (oui c’est gros pour de l’electret, mais c’est grâce à ça qu’on arrive à capter correctement les graves),
- du cable monobrin + tresse de masse (genre 1m50),
- une prise jack 3,5 stereo (c’est le format utilisé par l’enregistreur)
- deux morceaux de tube de cuivre (en vente dans tous les castomerlin) de 22mm de diamètre
- un morceau de tube d’alu (récup) pour faire la pièce de jonction entre les deux micros
- vis et ecrous papillon
- pour le socle, une chute de gros bambou
- un demi-collier servant à fixer des tuyaus de plomberie au mur (pour faire tenir les micros sur le pied)
- un morceau de chambre à air (pour empêcher l’assemblage de pivoter sur le pied de bambou)
- une vieille passoire à thé (ou un chinois), pour la grille de protection des capsules.

Dans mon cas, aucun circuit de préamplification / alimentation n’est nécessaire : l’enregistreur fournissant 6V de tension, c’est parfait pour alimenter des capsules à electret (eh oui, il faut les alimenter). En effet, une capsule à electret fonctionne en gros de 2 à 10V : en dessous elle ne fonctionne pas, au dessus elle crame.

Et voilà !

Joli non ? Et en plus ça marche ! Bientôt quelques démos, c’est promis.

JPEG - 60.2 ko
Couple de micros ORTF
JPEG - 56.1 ko
Détail d’un micro
On aperçoit la capsule, le fil qui en part, et le support en laiton qui relie la capsule au fond du micro. Oui je sais, la grille c’est un peu du boulot de goret, c’est temporaire, pour l’instant elle est coincée un peu à l’arrache.
JPEG - 55.1 ko
Détail d’un micro
Ici on voit bien la capsule (de marque transound).
JPEG - 55.7 ko
Fixation sur le pied
C’est roots non ? Ben oui mais ça marche ! Entre le collier en laiton et le tube d’alu, il y a un bout de chambre à air pour éviter que ça glisse.

9 Messages de forum

  • Un microphone stéréo à electret 7 juin 2007 19:24, par treb

    Pour attaquer l’entrée ligne d’un minidisc j’ai bricolé un préampli. Comme il est sur pile il aliment aussi les micros electret.
    Ma question : Où as-tu déniché tes capsules, je n’en trouve que des plus petites avec une bande passante plus étroite.

    • Un microphone stéréo à electret 8 juin 2007 21:01, par EricW

      Salut

      Les capsules Transsound, tu peux les trouver ici :
      http://www.jlielectronics.com/trans...

      Ils expédient sans problème en petites quantités. Évidemment, le problème c’est que tu as des frais de port, mais honêtement, vu la qualité des capsules, c’est tout bon.

      J’ai utilisé la TSB140A, car elle a un FET intégré, ce qui évite d’avoir a faire un petit circuit supplémentaire pour rectifier l’impédance, avec un FET et une résistance d’1GigaOhm (oui oui tu as bien lu).

      Fais attention en choisissant ta capsule, il y en a qui n’ont pas de FET intégré. C’est ce que j’utiliserai la prochaine fois, pour faire un micro pour instruments, il y a un très bon circuit proposé pour ce genre de montage sur ce site :

      http://scotthelmke.com/alice-mic.html

      Eric

  • Un microphone stéréo à electret 7 juillet 2007 15:04, par Matthieu

    Bravo ! beau travail !
    mais à mon avis tu peux laisser tomber les tubes cuivre qui doivent apporter pas mal de résonances bizarres, à moins de remplir les espaces de laine de verre. Et puis le grillage aussi ! Faut assumer le côté bricolage et pas chercher à ressembler aux micros chers... je sais c’est tentant !

    Bonne continuation

    (j’ai fait un petit préampli micro de poche sur ce site et un autre symétrique aussi à base de NE5532, pas encore en ligne)

    Matthieu

    Voir en ligne : micros + préampli de poche

    • Un microphone stéréo à electret 7 juillet 2007 17:46, par EricW

      Salut

      Merci pour l’appréciation. Résonnance bizarres ? je sais pas. Pour l’instant je trouve pas, mais bon, j’ai pas fait de vrais tests (et je n’en ferai pas, ça reste du bricolage bien assumé, t’inquiète ;-)

      Les fous furieux de cette liste utilisent souvent des tubes de cuivre ou d’alu pour faire ça. Au vu des résultats (genre ça), ça a l’air de gazer.

      Bon je grillage j’avoue que c’est pas une réussite, mais je voudrais quand même protéger un peu les capsules.

      Eric

  • Un microphone stéréo à electret 10 mai 2010 15:44, par jeg

    super mais comment alimenter les deux micros en volt, sachant que le jack stéréo utilise une voie par canal (un pour la gauche, l’autre pour la droite et le troisième pour la masse ?

    • Un microphone stéréo à electret 29 juillet 2010 20:07, par EricW

      Je l’utilisais sur un enregistreur qui fournissait du 3,5V sur les fils de signal (le même principe que l’alimentation fantôme, mais avec moins de volt). J’envisage de fabriquer un petit boitier pour récupérer l’alimentation fantôme envoyée par les tables de mixage (48V) t transformer la tension en quelque chose d’inférieur à 10V (au delà, ces capsules crament). Ou alors d’utiliser des piles.

      Quoi qu’il en soit le principe est toujours le même : on envoie le jus via le fil de signal.

      E.

  • Un microphone stéréo à electret 11 novembre 2011 13:53, par Manu

    Salut les gars et bravo pour vos expériences.

    J’aimerai sonorisé un accordéon avec ce genre de système Deux micro electret et un préampli alimenté en 9v. Je ne suis absolument pas calé en la maitière quel serait vos conseils. Voici ce qu’il me faudrait. Un micro pour la main droite qui comporte aigu et grave et la main gauche beaucoup plus de grave que d’aigu. J’envisage de monté ça dans les caisses donc la proximité est de l’order de quelque cm.

    Merci

  • Un microphone stéréo à electret 17 juin 2012 11:56, par philippe

    Bonjour !

    Je trouve votre idée de bricolage passionnante et je me lancerais bien dans l’aventure, mais concrètement, comment avez-vous passé commande pour les micros électret ??? Le site que vous mentionnez ne semble pas faire de vente par correspondance ...

    Philippe

  • Un microphone stéréo à electret 27 février 2013 17:14, par DAN14

    Bonjour à tous
    Est-il possible de confectionner une rampe de 30 cm ,en plaçant 3 capsules électret
    et s’en servir comme micro pour accordéon,c’est à dire de fixer cette rampe sur l’accordéon côté chant,puis le brancher sur un ampli avec une prise jack.
    Merci pour vos réponses
    Cordialement Daniel

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0