Saxobambou en sib n°1

Un pavillon

Le 2 Clinamen 135 - Sts Hiboux, maîtres-chanteurs , par EricW

J’avais envie d’un vrai pavillon, comme sur les clarinettes ou les sax. J’ai réfléchi un moment à ce que je pourrais utiliser pour faire ça, avec toujours dans l’idée d’utiliser un matériau naturel.

Deux bonnes raisons

Déjà, faut bien le dire, un pavillon ça fait joli. Ça rajoute quelque chose à l’instrument. C’était déjà une raison suffisante, mais il n’y a pas que celle là. Sur les instruments à vent, le pavillon a une autre fonction : aider à l’homogénéïté acoustique. Cet aspect là m’intéressait justement, car je trouvais que le saxobambou °1 (là aussi) était un peu gueulard sur les notes les plus graves.

JPEG - 28 ko
le machin avec le truc au bout

Matériaux

J’ai fureté à droite à gauche pour trouver quoi utiliser. Et finalement, c’est à l’automne dernier que j’ai eu la réponse : des coloquintes. J’ai profité de ce que mon marchand de fruits et légumes en vendait des fraîches pour pas cher pour en acheter une douzaine.

Je les ai faites sécher, en les laissant pleines au départ, puis en les vidant dès qu’elles menaçaient de pourrir. J’en ai choisie une avec une tête bien granuleuse (j’aime bien celles là), et hop, vous avez le résultat à gauche.

Et ça apporte quoi ?

Voici ce que j’ai remarqué sur les premiers essais : - léger abaissement des notes graves, ainsi que des premières notes du deuxième regsitre. Il faudra que je perce un ou plusieurs petits trous d’accord dans la pavillon.
- dynamique plus homogène : les premières note du grave et du deuxième registre « explosent » moins.
- Le son est globalement plus pénétrant, plus résonnant.

Notez que tout ça n’est pas très surprenant, et recoupe largement ce qui est évoqué ici. N’empêche, ça fait toujours plaisir d’améliorer un peu un instrument.

Les finitions restent à faire

Comme d’habitude quoi ... Pour l’instant le pavillon est emmanché en force, sans rien. Il se coince naturellement dans une gorge du bambou, mais il faut que j’améliore cette jonction, tout en gardant le système démontable.

Les prochains problèmes à résoudre

Je voudrais déjà généraliser le système, pour voir si ça ne résout pas certains problèmes de « son voilé » que j’ai sur certaines notes de certains modèles. Notamment le n°3 et le N°4 ont des petits soucis autour du fa/sol grave : ces notes semblent hésiter entre deux modes vibratoires. L’explication est probablement à chercher dans le fait que ces saxs ne sont pas des cônes parfaits, mais des tronçons cylindriques emmanchés les uns dans les autres. Peut être qu’un pavillon pourrait aider dans ce cas... à tester en tout cas.

Pour finir, voila quelques photos supplémentaires.

JPEG

JPEG

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0