Une clarinette en bambou en ré

Et voila ! Je vous l'avais bien dit que ça allait repartir dans la lutherie sauvage ! Après quelques échecs sur des sax en bambou, dont j'ai fini par tirer quelque expérience, je me remets sur les clarinettes, histoire de me recentrer sur quelques paramètres bien maîtrisés.

Note : cet instrument n'a malheureusement jamais pu être terminé. J'ai eu un gros souci de parasites dans mon stock de bambou, du à des bambous en provenance de Mayotte. Ce parasite a rongé les 3/4 de mon stock, ainsi que quelques instruments dont celui-ci\ldots

Un projet à plus long terme

L'idée est de réaliser plusieurs clar en ré en faisant varier quelques paramètres de la perce, principalement pour en tirer quelques conclusions sur la variation de la qualité du timbre. Ce premier modèle opte pour une grosse perce, de l'ordre d'une vingtaine de millimètres, ce qui est assez colossal pour un instrument de cette taille.

Je vous épargne les étapes de départ : taille du bec et de la table de l'anche, accordage approximatif du tube sans les trous, calcul de la place des trous, et perçage des dits. J'ai déjà abordé tout ça dans d'autres articles. En revanche, comme je vais équiper l'engin de deux clés (une clé de sol♯ au petit doigt gauche et une clé de si♭ sous la forme d'une cadence à l'index droit), j'en profite pour vous causer un peu ferraille et brasure.

Chauffe Marcel

Jusqu'à présent, pour faire du travail de brasure, j'utilisais une bête lampe à souder fonctionnant au mélange butane-propane. Cet engin avait toutefois deux inconvénients majeurs :

  • Puissance un peu limite. Du coup il fallait chauffer longtemps avant de pouvoir braser à l'argent. C'était pénible et ça consommait pas mal de gaz.
  • Flamme large : pour faire deux brasures côte à côte, c'était assez infernal. Deux fois sur trois je dessoudais la première pièce en soudant la seconde…

Et donc j'ai fini par me procurer un petit chalumeau fonctionnant avec du mélange butane-propane et de l'oxygène. Ben je vais vous dire, ça change la vie. En plus, pour les brasures les plus délicates, on peut lui adapter des micro-lances, comme on le voit sur la photo ci-dessous (et en plus avec ça on ne bouffe presque pas d'oxygène).

P1010706-800x600.jpg
Figure 1 : Le petit chalumeau à oxygène, équipé d'une mini-lance.

C'est parti donc pour la réalisation du support de la clé de sol♯. Le but est de souder les deux « boules » qui supporteront l'axe de la charnière de clé sur une plaque de laiton qui sera fixée sur le corps de l'instrument (j'y reviendrai). Et hop, on fixe la plaque support sur le plan de travail en matériau réfractaire.

P1010703-800x600.jpg
Figure 2 : Fixation de la pièce support des boules.

Ensuite on met en place la première future boule. Sur la photo ci-dessous on voit que celle ci est assez longue. En fait elle sera recoupée, mais la garder longue permet de simplifier les opérations de soudure, et évite de trop exposer la pince qui la maintient à la chaleur. Notez que je ne mégotte pas sur la quantité de flux, mais je me suis rendu compte que je réussissais mieux mes brasures en tartinant bien de flux.

P1010704-800x600.jpg
Figure 3 : Mise en place de la pièce à braser.

Et voilà le travail une fois les deux boules brasées, recoupées et limées (il faudra peaufiner, pour l'instant c'est du sauvage). Sur la photo, j'ai juste posé le montage sur le corps de l'instrument pour vous donner une idée de sa place. Vous constaterez aussi que le trou de sol♯ est équipé d'une cheminée, histoire de pouvoir utiliser des tampons standard, au lieu de réaliser des tampons épousant la courbure du corps comme je l'avais fait précédemment.

P1010707-600x800.jpg
Figure 4 : Le support de clé posé à sa place.

Notez que la plaque support a une dimension conséquente : c'est parce qu'un ressort à lame viendra s'appuyer dessus, ainsi il ne raclera pas le corps de l'instrument.

Une petite photo de la future clar en entier, en attendant la suite (à côté, mon petit étau à main dont je me sépare plus. Qu'est-ce que c'est pratique ce machin pour limer dans tous les sens, merci de m'avoir causé de ça Philippe :o) ).

P1010710-800x600.jpg